Tableau en marqueterie réalisé par
Armande et Geoffroy de Bazelaire
à l'occasion du centième anniversaire
de la Galerie Berger. ( 1905 - 2005 )


Membre de




https://www.facebook.com/profile.php?id=100008491274890
La Galerie Berger
participera au 64ème Salon 
des Antiquaires de Belgique

Brussels Art Fair & Antiques
du 26 janvier au 3 février 2019


Gallery Berger will take part 
to the 64th BRAFA
 
Brussels Art Fair & Antiques
from 26th January to 3rd February 2019


Stand 105C


Petite Table de Salon
"au Bouquet de Fleurs"

par Jean-Pierre Dusautoy



Réf. 1952

Petite Table de Salon, de forme ovale,
en marqueterie de bois précieux
à motif de fleurons dans un treillage.


 

Le plateau est orné, en son centre,
d'un bouquet de fleurs.


 


Elle présente une belle ornementation
de bronze finement ciselé et doré telle que :
galeries ajourées, chutes d'angle feuillagées,
entrée de serrure et sabots.


 

Elle repose sur des pieds à double cambrure
réunis par une tablette d'entrejambe.


Estampille de Jean-Pierre Dusautoy
(né en 1751)
Reçu Maître, le 1er septembre 1779


http://galeriebergerlexique.blogspot.com/search/label/DUSAUTOY%20J-P

Époque Transition Louis XV / Louis XVI

circa 1770 - 1774

Largeur 49.5 cm
Profondeur 37 cm
Hauteur 74 cm
 

A Transitional Louis XV / Louis XVI
Table en Chiffonnière

A Transitional Louis XV / Louis XVI
ormolu-mounted marquetry
and parquetry Table en Chiffonnière

The pierced semi-circular galleried oval top
with treillis marquetry centered
by a circular parquetry panel decorated
with a spray of flowers.
The similarly decorated frieze
with a side-drawer on splayed legs headed
by swagged and foliate ormolu chutes joined
by a conforming galleried oval shelve
and ending with sabots.

Third quarter 18th Century

circa 1770 - 1771 

Width 19 1/2 in.
Depth  14 1/2 in.
Height 29 3/4 in.
Paire de Tabourets
à fûts balustres

 

Réf. 1953

Belle paire de Tabourets, de forme rectangulaire,
en bois sculpté et doré.


Ils présentent une belle ornementation, 
de type baroque, à motifs de godrons 
et de rosaces et reposent sur un piétement 
constitué de quatre fûts balustres à cannelures 
réunis par une entretoise ornée de volutes feuillagées.

Garniture en tapisserie au petit point

Époque 18ème siècle

Largeur 56 cm
Profondeur 42 cm
Hauteur 38 cm
 
Fauteuil de Cabinet
en bois sculpté


 

Réf. 1955

Très beau Fauteuil de Cabinet,
de forme mouvementée, en bois de hêtre
très finement mouluré et sculpté.


Il est doté d'une garniture à fond de canne
et son assise, de forme chantournée, 
repose sur quatre pieds cambrés
se terminant en volutes.


Il présente une riche ornementation
sculptée sur toutes ses faces, à motifs de 





feuilles d'acanthe, ferronneries, cartouches,
grenades éclatées et fleurettes.



Début du règne de Louis XV

vers 1730

Hauteur du dossier 91 cm
Hauteur de l'assise 46 cm
Profondeur de l'assise 52 cm
Largeur 70 cm

Bonheur du Jour
"aux Ustensiles"


par Léonard Boudin


Réf. 1944

Bonheur du Jour, de forme mouvementée,
en placage et marqueterie de bois précieux. 



Il ouvre par trois petits tiroirs
et deux vantaux, dans sa partie supérieure, 
et un tiroir formant écritoire, en ceinture.



Il présente une très fine marqueterie 
à décor d'ustensiles illustrant la cérémonie du thé,


le savoir (écriture et littérature) 
et le jeu (jetons et cartes à jouer).

 

Il repose sur quatre pieds cambrés réunis
par une tablette d'entrejambe, de forme rectangulaire.

Estampille de Léonard Boudin
(1735 - 20 novembre 1761)

Reçu Maître, le 4 mars 1761



 http://galeriebergerlexique.blogspot.com/search/label/BOUDIN%20L%C3%A9onard

Époque Louis XV

Largeur 74 cm
Profondeur 43 cm
Hauteur 110 cm


 Grand Lustre "aux Cygnes"
 
attribué à Antoine-André Ravrio


Réf. 1947

Grand Lustre "aux Cygnes"
en bronze ajouré très finement ciselé et doré.


Il éclaire par seize lumières sur deux rangs 
réunies par une couronne.


Il présente une riche ornementation à motifs 
de palmettes, rosaces, vases à l'antique,



feuilles d'eau et feuilles d'acanthe
et est orné, dans sa partie inférieure, 
de couronnes laurées enserrant des amours
chevauchant des cygnes avec,
au centre, une rosace se terminant
par une pomme de pin stylisée.




Antoine - André Ravrio
(23 octobre 1759 - 4 octobre 1814)

Reçu Maître Fondeur en 1777

http://galeriebergerlexique.blogspot.com/search/label/RAVRIO%20Antoine-Andr%C3%A9

Époque Empire

Hauteur 115 cm
Diamètre 78 cm




Notice

Si le cygne est surtout connu comme l'animal choisi par Zeus pour séduire Léda, il est aussi l'attribut d'Apollon depuis que, le jour de sa naissance, ces oiseaux sacrés vinrent voler autour de l’île de Délos où s'était réfugiée sa mère Léto, et en firent sept fois le tour. Ce sont eux qui tirent le char offert par Zeus à Apollon et parfois ils remplacent les traditionnelles colombes de celui de Vénus.

Les représentations du cygne comme motif ornemental sont très fréquentes dans l'art romain, puis il disparaît au Moyen Age avant de réapparaître presque exclusivement dans le mythe de Léda ; il s'impose comme une figure majeure à partir du Consulat dans des circonstances qui restent imprécises. On sait que Joséphine en commande plusieurs pour le parc de Malmaison, y compris des noirs provenant du détroit de Bass, sans pour autant qu'il faille y voir le moindre sens symbolique d'identification de l'Impératrice avec l'animal apollinien, comme on l'a trop souvent affirmé ; à la même époque les cygnes ornent le lit de Mme Récamier conçu par Louis-Martin Berthault en 1800 et sa vogue se répand dans le mobilier ; on le retrouve à l'hôtel de Beauharnais à Paris, dans le programme iconographique apollinien commandé par le prince Eugène en 1803. Le cygne est omniprésent dans l'art décoratif pendant tout l'Empire avant de disparaître à la Restauration.

Animal élégant et ambigu, volant et nageant, considéré comme voluptueux, le cygne jupitérien amoureux de Léda doit probablement à la blancheur très pure de son plumage et à la courbure de son col, comparable à celui d'une femme, d'avoir également été un symbole de séduction féminine ; l'androgynie tout aussi ambiguë d'Apollon n'interdisait pas de le considérer comme son attribut et le motif du cygne portant un collier de perles, parfois à double rang, illustre cette féminisation. 

Comme allégorie de l'Amour il est présent dans de nombreuses typologies d'objets mobiliers et lorsqu'il apparaît dans l'ornementation d'un luminaire, comme ici sur notre lustre, il représente Apollon, dieu solaire qui vainc la nuit. Dans un autre cas, comme celui d'une pendule, il incarnerait la lutte de l'amour contre le temps...

Table "à Glissière"
formant écritoire


 

Réf. 1798

Belle Table "à Glissière",
de forme rectangulaire à angles arrondis,
en marqueterie de bois précieux
à décor dit "à la Reine".


 

Elle ouvre, en façade, par un tiroir formant écritoire
et repose sur des pieds cambrés à facettes.


 

Elle est ornée d'une belle marqueterie "à la Reine"
à motifs de fleurons sur fond de quadrillage,
sur le plateau, et d'une frise de vagues, en ceinture.


 

Elle présente une belle ornementation
de bronze ciselé et doré telle que :
galerie moulurée, chutes d'angle
et sabots feuillagés.

Époque Transition vers 1770 - 1774

Largeur 69 cm
Profondeur 43.5 cm
Hauteur 73 cm